Victimes des banques : que pouvons-nous attendre du nouveau gouvernement ?

Publié le par Charlotte sceptix



Par Gérard Faure-Kapper
Comme en 1981, les gens ne se souviennent de la fête que de la gueule de bois du lendemain. Par contre à l’APLOMB, nous ne sommes pas déçus ; on n’a rien obtenu mais on n’attendait rien non plus.
Pourtant, depuis un an, nous avons contacté les équipes des candidats. La question était : quelle est votre position concernant l’égalité devant la loi et plus particulièrement, comment comptez-vous imposer les lois républicaines aux banques.
Heureusement que je parle couramment la langue de bois que je peux traduire en français. Si les équipes étaient d’accord avec nous, aucun candidat ne s’est engagé. Le seul, Jacques Cheminade, l’a d’ailleurs payé cher par des mesures de rétorsion des banques.
Concernant le ci-devant candidat Hollande. Son discours du Bourget contre la finance a réchauffé le cœur des citoyens qui voyaient en lui a very dangerous man pour les marchés.
Heureusement pour ceux-ci, il s’en est excusé à la City de Londres en expliquant certainement qu’il ne s’agissait que d’un effet de manche.
Il y a une rumeur sur la toile concernant sa compagne. Des bruits persistants font état de son implication dans la banque, en rapport aux 11% du capital du CIC qu’elle et sa famille possèderaient. D’autres disent que son grand père était banquier en Bretagne. J’espère de tout mon cœur qu’il ne s’agit que de légendes comme cette Nation en a le secret.
Car imaginons que cela puisse être vrai, nous serions dans le scénario du film d’Henri Verneuil, « le Président » avec Jean Gabin. En effet, l’attaché parlementaire de celui-ci était marié avec la fille d’un grand banquier, avec toutes les conséquences pour la France.
Le nouveau gouvernement ne comporte pas de ministres réputés pour défendre les consommateurs. Il est à l’image de ce que l’on appelle la gauche caviar. Celle qui considère la pauvreté comme une vue de l’esprit et un thème de débat dans les salons cossus de St Germain des Prés. Les banques n’ont pas à s’en faire de ce côté-là.
Une remarque au passage concernant celle qui est devenue la porte-parole du gouvernement. Au cours de la campagne, recherchant l’insulte suprême contre Sarkozy, elle s’est hasardée à le comparer à Vladimir Poutine. Ceci a été considéré, à en lire la presse russe, comme une insulte pour le peuple russe et le dirigeant qu’il a choisi. Je pense que lors du prochain voyage du Président en terre des Soviets, également territoire de la Sainte Russie, elle serait bien avisée de rester dans son arrondissement.
Cantat Cécile Duflot qui se trouve du coup bombardée au poste de ministre du logement et de je ne sais plus quoi, il est évident que cette place revenait de droit à un communiste. Heureusement pour elle que le socialiste Jean-Luc Mélenchon a renoncé, au nom du PCF, à toute participation gouvernementale. 2% valant plus que 11%. Mathématiques toutes bancaires au demeurant.
Celui-ci a endossé l’uniforme du Général Custer pour rejouer Little Big Horn à Hénin Beaumont. Peut-être espère-t-il obtenir un nouveau ministère des affaires indiennes.
Pour en revenir à l’APLOMB, le combat s’intensifie au niveau judiciaire et les victoires devant les tribunaux sont autant de bonnes nouvelles pour les citoyens qui n’ont rien à attendre de qui que ce soit.

 

Commenter cet article